Liens vers les pages web anciennes du KKE

Les sites internationaux du KKE sont déplacés progressivement à un nouveau format de page. Vous pouvez trouver les versions anciennes des pages déjà mises à jour (avec tout leur contenu), en suivant ces liens.

LE KKE SUR LA RENCONTRE DE MITSOTAKIS AVEC BIDEN

Le peuple paiera pour la relation entre la Grèce et les États-Unis qui « n'a jamais été meilleure » avec une implication plus profonde dans les plans de guerre

Le Bureau de presse du CC du KKE a publié le commentaire suivant sur la rencontre de Mitsotakis avec Biden : 

 

« M. Mitsotakis présente aux États-Unis l'État grec comme le « partenaire obéissant » de l'OTAN et un « intermédiaire » dans les activités commerciales de l'énergie qui sont promues — avec le rôle dominant des États-Unis — dans le contexte de la guerre en Ukraine. 

 

Cependant, le grand perdant de cette « transaction » sera le peuple grec qui paiera pour la relation entre la Grèce et les États-Unis qui « n'a jamais été meilleure » avec une implication plus profonde dans les plans de guerre, une plus grande pauvreté énergétique, une nouvelle course aux armements de l'OTAN et de nouveaux grands dangers pour les droits souverains du pays. Les gagnants seront les soi-disant investisseurs, c'est-à-dire les groupes d'entreprises des deux côtés qui bénéficieront des plans dangereux aux dépens du peuple. 

 

Quant à la prétendue protection contre la provocation turque, il suffit de voir le marchandage qui se déroule actuellement entre l'OTAN, les États-Unis et la Turquie à l'occasion de l'adhésion de la Suède et de la Finlande à l'alliance euro-atlantique. Le facteur qui conduit à l'affaiblissement des droits souverains et des solutions de « co-exploitation » est la sauvegarde de la cohésion de l'OTAN, qui imprègne également les relations gréco-turques.

 

18/5/2022