Liens vers les pages web anciennes du KKE

Les sites internationaux du KKE sont déplacés progressivement à un nouveau format de page. Vous pouvez trouver les versions anciennes des pages déjà mises à jour (avec tout leur contenu), en suivant ces liens.

Le KKE condamne le coup d'État en Bolivie fomenté par les États-Unis

· Renforcer la solidarité internationaliste avec le peuple bolivien et les autres peuples d'Amérique latine

· Le peuple a le pouvoir de renverser par sa lutte les plans des impérialistes, de l'oligarchie locale, et la « matrice » les générant- la voie capitaliste

Le KKE condamne le coup d'État en Bolivie et le renversement du président élu du pays, Evo Morales, organisé par une partie de l’oligarchie locale, avec l'intervention de l'impérialisme américain et en coopération avec l’«Organisation des États américains» qui joue le rôle de « gendarme » dans la région, ainsi que l'utilisation ouverte de l'armée et de la police.

Le KKE dénonce les arrestations et les persécutions des forces populaires résistant au coup d'État, le vandalisme dans l'ambassade du Venezuela et l'hystérie anti-cubaine.

Le KKE exprime sa solidarité avec le peuple bolivien et souligne une nouvelle fois que les développements en Bolivie, au Venezuela, au Chili et dans les autres pays d'Amérique latine sont l’affaire de ses peuples, de la lutte des mouvements populaires-ouvriers, des syndicats et des autres organisations de base, qui ont le droit de revendiquer et de faire appliquer leur droit. Pour tracer leur propre voie contre les interventions impérialistes et l'exploitation capitaliste, qui est la source d'exacerbation des problèmes populaires, la « matrice » de la pauvreté, du chômage, des guerres, y compris de la suppression de la volonté du peuple, par coups d'État militaires.

 

 

13.11.2019